Charlie Dalin, nouvel ambassadeur Sunsail

Skipper Charlie Dalin ambassadeur Sunsail

C'est avec joie et fierté que nous embarquons pour des aventures ensoleillées avec le talentueux Charlie Dalin, qui nous rejoint en tant qu'ambassadeur Sunsail.

Deuxième du Vendée Globe et tenant du titre de la Transat Jacques Vabre en Imoca, Charlie Dalin, 37 ans, a déjà un palmarès bien fourni et une solide réputation !

En devenant ambassadeur de Sunsail en France, Charlie Dalin rejoint entre autres, Charline Picon, médaillée d'or aux JO de Rio 2016 en planche à voile RS:X et qui vient tout juste de remporter la médaille d'argent aux JO de Tokyo 2020, et Clarisse Crémer, 2ème de la Mini Transat 2017 et détentrice du record féminin du Vendée Globe.

Bien que Charlie soit connu de beaucoup sur un plan professionnel, voici une vidéo tournée sous le joli soleil de Concarneau pour faire les présentations et partager quelques anectodes avec vous !

Quel est le parcours de Charlie ?

Retour sur l’incroyable parcours d’un jeune marin...

Originaire du Havre, Charlie Dalin a toujours été fasciné par la mer. Âgé de 6 ans, il découvre l’Optimist un peu par hasard pendant des vacances en Bretagne. C’est le début d’une passion qui ne le lâchera plus. Alors licencié au Club Nautique et Plaisance du Havre, il se lance dans la compétition à 15 ans et enchaîne alors entraînements intensifs et régates. Son Bac S en poche et n’ayant aucune connexion dans le milieu, il décide d’assurer ses arrières et s’envole pour Southampton afin de suivre des études d’architecture navale. Cela lui permet de développer une connaissance sans faille du bateau. Il n’en oublie pas pour autant sa passion première et régate dans les eaux du Solent.

 Après avoir obtenu son diplôme en 2006, Charlie alterne missions d’architectures et courses à la voile, mais se tourne très vite vers la course au large. À 25 ans, il se lance dans l’aventure de la Mini-Transat et décroche la deuxième place de la Mini-Transat 6.50 en 2009.

 En 2011, Charlie intègre le Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt où il fait ses débuts en Figaro Bénéteau. Dès sa deuxième saison, il remporte la Transat AG2R La Mondiale avec son coéquipier Gildas Morvan. Entre 2014 et 2018, il accède à cinq reprises au podium de la Solitaire du Figaro.

En 2018, ses résultats lui permettent d’être choisi par Apivia Mutuelle, filiale du groupe Macif, qui s’engage à ses côtés sur le circuit IMOCA. Un partenariat de 4 ans et la construction d’un bateau pour le Vendée Globe 2020-2021.

Sa double casquette de marin et d’architecte lui ont permis de participer activement à la conception du bateau. « Ce bateau, j’y ai pensé jour et nuit jusqu’à sa mise à l’eau. Il rassemble une somme impressionnante de compétences et pour chaque élément, nous avons cherché à aller au meilleur de ce qui se fait. », indique le Breton de 37 ans.

En 2019, il remporte la Transat Jacques Vabre à bord de son Apivia flambant neuf en duo avec Yann Eliès et continue de cumuler les prouesses tout au long de l’année. En novembre 2020, Charlie s’élance au départ de la plus prestigieuses des courses au large, le Vendée Globe, un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Une solitude qui n’a jamais fait peur à Charlie : « J’ai l’impression d’être fait pour la Course au Large en Solitaire depuis bien longtemps : cela me plaît vraiment d’être éloigné, seul sur un bateau pour une longue période. Enfin, je le sentais, et j’en ai été définitivement convaincu lorsque j’ai fait ma Mini-Transat en 2009. Ça ne cesse de se confirmer : plus les courses en solitaire sont longues, plus ça me plaît. », explique le skipper d'Apivia.

Novice sur le Vendée Globe, Charlie figurait pourtant dès le départ parmi les favoris de l'épreuve. Après 37 jours en tête de la course, il franchit en premier la ligne d’arrivée de sa toute première solitaire. Il sera finalement toiclassé deuxième, derrière Yannick Bestaven, déclaré vainqueur après application des bonifications.

 Charlie Dalin - Apivia

Prochains défis ?

Au terme de cette incroyable aventure et après une période de récupération physique, Charlie Dalin est de retour à l’entraînement. Après sa victoire en 2019 avec Yann Eliès, le skipper d'Apivia va remettre son titre en jeu sur la Transat Jacques Vabre (novembre 2021), avec pour coéquipier cette année, Paul Meilhait, lauréat de la dernière Route du Rhum. L’objectif est clair : réaliser un doublé !

 Avant cette date, Charlie Dalin a déjà prévu de participer à deux classiques : la course de la Rolex Fastnet au mois d'août et le Défi Azimut en septembre, à Lorient.

 En 2022, il prendra le départ de la Route du Rhum, toujours à bord de l'Imoca Apivia, et ne cache pas son envie de courir le Vendée Globe 2024 !

Pour suivre les aventures de Charlie sur les réseaux sociaux, rendez-vous sur :

Nom de l'auteur: 
Sunsail
Avez-vous trouvé cet article utile ?