La flottille en Grèce : une Odyssée moderne

par Alain Cléro

 

Poème par Alain Cléro

Pour ceux qui, en voilier, trouvent une joie sans fin,
Naviguer en flottille offre un plaisir certain,
Et je veux aujourd'hui que ce récit l'atteste
Quand bien même le sort nous fut parfois funeste !
Je n'avais, de la voile, pas percé les secrets,
Il s'en faut de beaucoup ! Ma compagne veillait
Et son expérience compensait mes faiblesses.
Pour ce nouveau challenge, nous choisîmes la Grèce :
Dans la baie de Volos, du port de Milina,
Nous partîmes tous deux à bord de l'Erika.
Oh ! Certes il n'était pas réglé pour l'aventure
Et des défauts certains entachaient sa voilure.
Nous mîmes quelques temps à régler nos efforts.
Mais chaque soir c'était un bien grand réconfort
De se voir soutenus par notre team-support
Qui nous facilitait les arrivées aux ports.
Nous mouillâmes ainsi dans de très jolies baies
Où nous pouvions goûter le retsina bien frais.
Nous prîmes du plaisir à longer Skopelos ;
Nous tirâmes des bords en vue d'Alonissos.
Panaya, tout au nord, nous offrit ses appas.
Une panne de gaz nous causa du tracas !

Ce n'était pas méchant : nous repartîmes gaiement
Sans savoir que Neptune attendait son moment.
Éole s'était calmé, sur le coup de midi
Et le moteur ronflait, comme un lion assoupi.
Doublant le cap rocheux au Nord d'Alonissos,
Nous mîmes cap à l'ouest pour rallier Skopelos.
Après un bon café, et le cœur bien à l'aise,
De l'île, nous regardions les superbes falaises.
Mais le moteur stoppa et ne démarra plus :
Le courant nous poussait vers des rochers pointus.
Nous remîmes les voiles pour parer au danger.
Il nous fallut bien vite au secours appeler !
Le bateau amiral, après un long moment,
Nous rejoignit enfin pour soigner nos tourments.
Nathan monta à bord : notre jeune ingénieur
Consacra un long temps à ce pauvre moteur.
Il crut trouver la panne et sut la réparer.
Mais Neptune tenait à bien nous tourmenter :
Le lendemain midi, dans les mêmes conditions,
Le moteur s'étouffa comme d'inanition.

Sans Matt, Nathan et Sian, ce vilain cauchemar
Aurait pu tourner mal et nous en avions marre !
Après bien des palabres, nous changeâmes de bord
Et laissant Erika, nous eûmes Silver Castor.
La suite du voyage fut bien plus agréable :
Les rives du Pelion nous furent profitables.
Mais nous gardons surtout un souvenir heureux
De notre team-support, trois jeunes valeureux.
Car sans eux, c'est certain, notre belle croisière
Se serait terminée en bien sombre galère.
Oui la flottille est bien une Odyssée moderne,
La Grèce est son écrin : il faut qu'on y revienne !

Alain CLERO - Rouen - 17 septembre 2011

Clero_Alonissos.JPG

Clero_Khondr_Amnos_Bay.JPG

Choisissez Sunsail

20+
Superbes Destinations de voile 
15
Itinéraires
de Flottille
48
Modèles de bateaux
45 
Années d'expérience
4 h


Garantie
Assistance