Que faire en Polynésie française ? Les incontournables de Charline Picon

Blog Charline Picon

En février, Charline Picon, championne olympique de planche à voile, a embarqué avec sa famille au départ de notre base à Raiatea, à bord du Sunsail 454. 

Après les Iles Vierges britanniques et les Seychelles, Charline nous partage cette fois-ci ses coups de cœur en Polynésie française.

Quels spots recommandes-tu ?

Difficile de faire un choix, tout était tellement incroyable ! Nous avons beaucoup aimé Tahaa pour le coté assez sauvage, le mélange des couleurs, les nuances de bleu et de vert sont magnifiques.

Tahaa Polynésie

On a eu la chance de découvrir Bora Bora hors période touristique : arrivée sous voile par la passe de Teavanui et navigation au coucher du soleil sous le vent du Motu Toopua, sans personne autour… Vous imaginez ? C’était magique. Et « passer un jibe » (manœuvre de windsurf) avec une vue imprenable sur le Mont Otemanu… Franchement, ça valait vraiment le coup.

Croisière Bora Bora

Je garde également des souvenirs mémorables de notre visite du marae de Taputapuatea classé au patrimoine mondial de l’Unesco, de notre baignade avec un banc de raies léopard et de notre rencontre avec un Polynésien dans son jardin tropical (nous avons découvert des fruits exotiques qui nous étaient complètement inconnus). Et aussi, la rivière de Tahaa où la plongée est à couper le souffle.

Croisière riviere Tahaa

C’est difficile de rendre compte de la beauté des paysages à travers les photos. Je crois qu’il faut vraiment vivre l’instant présent. La première journée le long de Raiatea, je contemplais les paysages avec beaucoup d’émotions, j’étais vraiment subjuguée par toute cette splendeur.

Quels sports nautiques avez-vous pu pratiquer ?

On a pu naviguer en planche grâce au très bon matériel de « Raiatea activités », faire du kitesurf et du kitefoil pour l’un d’entre nous qui avait emmené son matériel en avion. On a aussi profité des paddles pour se balader, notamment sur la rivière de Tahaa.
Charline Picon planche à voile
Nous avons également fait du snorkeling tous les jours et de nombreuses séances de natation à Bora Bora, 30 min en ligne droite dans la plus grande « piscine » du monde, que demander de plus !

Charline Picon Sunsail

Comment s’est déroulée votre arrivée à la base et la préparation de votre itinéraire ?

On a été très bien accueillis. Dès qu’on pose le pied sur le sol tahitien, on se sent bienvenu. On reçoit le célèbre collier de fleurs et les Polynésiens sont tellement gentils. La base Sunsail est facile d’accès et on peut faire ses courses au supermarché facilement. Toute l’équipe de la base est de très bons conseils, notamment lors du briefing. Je connaissais un des membres de l'équipe car il est le frère de l'un des coachs français de RSX.

On a suivi les recommandations et suggestions d’amis qui avaient déjà fait le voyage ainsi que ceux de l’équipe de la base Sunsail et on a adapté notre itinéraire au jour le jour, en fonction de la météo et envies de chacun.

Que penses-tu du Sunsail 454 ?

Le catamaran Sunsail 454 est super : très spacieux et très confortable avec ses 4 cabines ainsi que le carré où on passe la majeure partie de son temps, quand on n’est pas dans ou sur l’eau. L’accès direct du salon à l’avant du bateau permet de profiter d’agréables courants d’air quand cela est nécessaire.

Catamaran 454 Polynésie

Quelles ont été les conditions de navigation ?

Nous étions sur place du 1er au 14 février. C’est normalement la saison des pluies mais on a plutôt été chanceux car on a pu naviguer presque tous les jours. On a parfois dû faire face à des vents soutenus (20/25 nœuds) et à un gros clapot en mer qui nous a empêché de rejoindre Maupiti (passe dangereuse) et Huahine mais il y avait suffisamment de quoi faire autour de Raiatea.
Les températures de l’air et de l’eau étaient très chaudes, un paradis pour le windsurf. On a dû prendre un bon grain par jour, mais il était presque attendu.

Charline Picon planche à voile Polynésie

Quelques mots sur la cuisine locale et les souvenirs à ramener ?

On s’est régalé avec les salades tahitiennes. Ma préférée ? Celle au poisson cru et lait de coco ! J’ai aussi adoré le pain coco, le chaud-froid de thon au sésame, et n’oubliez pas de tester les chips de uru.

Côté souvenirs, on a ramené de la vanille de Tahaa, des casquettes « Island life » une marque locale, des perles de Tahiti, et de l’huile de Tamanu, un secret polynésien pour la peau.

Avez-vous trouvé cet article utile ?
17